dimanche 7 juin 2009

1 commentaire:

Shadoko a dit…

oui, ça fait pitié cette censure... même chez les discothécaires

Il y a des jours où on est ravi de ne pas travailler à Paris